Chers adhérents,

A la suite de notre assemblée générale, nous avons sollicité le Maire de la Seyne sur Mer pour une concertation publique quant à la localisation du projet d’accueil des mineurs non accompagnés en partenariat avec les apprentis d’auteuil.

Nous vous rappelons que lors de notre Assemblée Générale, l’ensemble des élus était favorable à l’accueil de ces jeunes par une structure d’accueil reconnue compétente sur l’ensemble du territoire.

Cependant la majorité des élus remette en cause la localisation du projet d’accueil, en effet à l’heure actuelle le Fort de St-Elme (actuellement dans une phase de vente par le Ministère de la Défense) est le favori pour accueillir le projet. Plusieurs élus dont ceux du Département (dont la mission de l’aide sociale à l’enfance lui est entièrement confiée) souhaitent proposer l’ancien collège Wallon comme infrastructure d’accueil qui plus proche de la ville permettrait une insertion des jeunes facilitée. Mais aussi ces derniers souhaitent requalifier le Site du fort de St-Elme en lieux dédié aux activités nautiques, culturelles et touristiques.

Monsieur le Maire,

Suite à l’AG du CIL des Sablettes, nous avons  l’honneur de solliciter de votre part une concertation publique au sujet de la venue « prochaine » de jeunes mineurs isolés au Fort de Saint Elme.

Merci de prendre connaissance du courrier ci-joint et d’y donner une suite très attendue de vos administrés des quartiers Sud…

Bien cordialement

En voici la réponse :

Patricia,

Avant même que vous ne le demandiez (je n’ai même pas lu votre message en pièce jointe, mais je le ferai), j’avais prévu de le faire. Ou plutôt de transmettre votre demande à l’autorité compétente (le Département).

Surtout depuis que j’entends des propos immondes de la part de certains ! 

Ma position, sachez le (et vous le savez) est juste humaine, en tous points conforme à celles exprimées par les Conseils départemental et régional, par les voix de leurs représentantes, Mme Depallens pour le premier et Mme Rigal pour l’autre, il y a quelques jours à La Seyne, à l’occasion de l’accueil d’autres mineurs migrants au quartier de La Petite Garenne. 

Sachez le et transmettez le, si besoin, à ceux qui poussent à fragiliser les valeurs fraternelles dont la République française doit continuer à s’enorgueillir : comme je l’ai dit hier lors de la réunion du conseil municipal, je suis ravi qu’aucune voix du conseil municipal ne se soit élevée contre le principe de l’accueil à La Seyne de malheureux venus de ces endroits d’où ils doivent s’enfuir. Pour la localisation, je laisse les autorités compétentes (État – et Département pour les mineurs) répondre aux inquiétudes et demandes

Dans l’attente de la consultation, nous vous souhaitons une agréable vie dans nos quartiers.